Indiscrétion Semaine 14

Saône-et-Loire :

Le Président André Accary se représente avec de bonnes chances de succès. Jean-Patrick Courtois, ancien Sénateur, maire de Mâcon, à la surprise générale, se présente en binôme avec la maire de Charnay-Lès-Mâcon, Christine Robin.


Maine-et-Loire :

Le Président, Christian Gillet, 74 ans, se représente. Mais il trouve en face de lui Christophe Béchu (ancien Président et maire actuel d’Angers), qui investit des candidats contre sa majorité, notamment à Angers sur le canton de Christian Gillet. Les relations se sont brusquement tendues et Christophe Béchu voudrait récupérer le Conseil départemental pour un de ses protégés.



Vendée :

Yves Auvinet (DVD), président sortant vient d’annoncer (31 mars) qu’il ne sera pas candidat aux prochaines élections départementales, décision saluée avec émotion par Bruno Retailleau, ancien Président qui salue « son goût des autres et son sens du bien commun. »


Seine-et Marne :

Ce département où coexistent des leaders politiques importants (Jacob, Coppé, Jego…) avait été remporté par la droite et le Centre lors des élections de 2015. Ala suite de plusieurs changements, Patrick Septier (UDI) préside actuellement le département, mais LR souhaiterait récupérer ce siège et des primaires sont possibles dans plusieurs cantons. La gauche observe ces divisions avec intérêt.


Allier :

Le département avait basculé à droite en 2015, grâce au gain décisif du canton de Bourbon-l’Archambault pour 48 voix. Dans ce département qui a l’habitude de la bascule, on aura encore les yeux rivés sur ce canton. Claude Riboulet, le Président sortant, sera candidat à sa succession. La gauche cherche à s’unir avec des tickets PS-PCF pour récupérer le département


Ille-et-Vilaine :

Jean-Luc Chenut, président PS se représente. Avec 16 cantons sur 27, il possède une certaine marge de manœuvre et cherche à trouver un accord avec les écologistes, le Parti communiste et Génération(s)


Haute-Loire :

Le Président sortant, Jean-Pierre Marcon, 72 ans, ne se représente pas aux élections. Laurent Wauquiez a bien sûr un œil attentif sur son département d’origine. Sont évoqués pour lui succéder les noms de Michel Chapuis, actuel maire du Puy et d’isabelle Valentin, députée. Mais, Marie-Agnès Petit, semble bien placée, pouvant satisfaire les divers droite et les pro-Wauquiez.


Recent Posts

See All

Nomination Joël Giraud nouveau ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault est remplacée comme ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territori