«On parle souvent de millefeuille administratif cependant il faut bien avoir à l’esprit que ces coll


Y –a-t-il vraiment un millefeuille administratif ?

On parle souvent de millefeuille administratif cependant il faut bien avoir à l’esprit que ces collectivités n’ont pas les mêmes compétences.

De plus compte tenu des finances de chacune de ces structures et des baisses des dotations, il est primordial de travailler ensemble pour faire aboutir des projets d’envergure, structurants et vitaux pour nos territoires. C’est un véritable levier pour que tous ensemble, nous puissions fonctionner et nous développer afin d’apporter un service public aux usagers de qualité.

Sans ces partenariats, on y arriverait pas !

Je rappelle que les communes et les Départements sont les échelons historiques de proximité.


Que pensez-vous de l’idée du conseiller territorial ?

Si l’idée du conseiller territorial comme évoqué par le Président Nicolas SARKOZY, qui consiste à la création d’un même élu siégeant à la fois au conseil départemental et au conseil régional, pourquoi pas ?

J’émets une réserve il faudrait alors que ce double mandat s’exerce sur une même thématique ce qui est mon cas avec l’agriculture, actuellement cela me semble donc intéressant. Car cette configuration engage une mutualisation des compétences au niveau des élus et chacune des administrations travaillent en conservant leurs compétences…


Cette double appartenance permet aussi une représentativité plus efficace et plus ancrée notamment sur les territoires ruraux.

Il faut également souligner que le Département est un véritable échelon de proximité et Chef de file de l’action sociale. C’est l’ADN de cette collectivité qui détient une réelle expertise. Les communes et les EPCI ne pourraient pas absorber une telle charge qui nécessite une relation humaine, de confiance fondée sur des années d’accompagnement.


En êtes-vous préfiguratrice ?

Je ne sais pas si j’en suis la préfiguratrice. Cependant mon mandat avec une délégation commune à la Région et au Département est très pertinent pour mener à bien ma mission. La Région a la compétence agriculture et le Département mène une politique volontariste et affirmée en matière d’agriculture.

Deux mandats avec une même thématique : il s’agit ici d’une réelle cohérence d’une même politique mutualisée, sur un territoire élargi avec des partenaires communs et des liens renforcés avec eux. C’est très intéressant pour créer des partenariats et avoir une vraie synergie au service des usagers et des agriculteurs.

C’est donc complémentaire.