Télémédecine, une offre de soins complémentaire au service des territoires

“Avec le recours à la téléconsultation pour les soins non programmés, l’outil digital est mis au service de la santé des Français, quand ils en ont besoin, depuis leur domicile ou via des bornes et cabines connectées situées au plus près de leur territoire. Cette solution doit être déployée en concertation avec les acteurs locaux pour assurer une réponse médicale adaptée et coordonnée ”.

Quels constats peut-on dresser de l’accès aux soins de proximité ?

Soyons clairs, la situation est alarmante. Aujourd’hui, près de 12% de la population rencontre de fortes difficultés d’accès à un médecin. 80% des cantons ont vu baisser leur densité médicale en 10 ans. Un quart des médecins généralistes ont plus de 60 ans. On estime que la France disposera de 13% de médecins généralistes en moins en 2025, alors que la demande de soins va continuer à croître. Et par ailleurs, s’ajoute l’inégale répartition territoriale de ce temps médical !


Face à cette situation, quelles solutions offre la télémédecine à nos territoires ?

Tout d’abord, la télémédecine et notamment la téléconsultation sont sorties renforcées de la crise. Plus de 90% des Français connaissent la téléconsultation et 19 millions de téléconsultations ont été réalisées en 2020. 80 % des téléconsultations ont été effectuées par des médecins généralistes. Ensuite, la téléconsultation présente l’avantage d’être accessible partout, à tout moment et par tous : personnes âgées, personnes à mobilité réduite, étudiants, jeunes adultes, enfants, salariés,... personne n’est laissé pour compte ! Avec MEDADOM, nous proposons un accès à un médecin généraliste salarié de centres de santé partenaires, sans prise de rendez-vous préalable dans un délai moyen de 10 minutes. Cette mise en relation s’effectue à la fois via notre application mais également via des bornes et cabines équipées de dispositifs médicaux connectés. Présents au plus près des territoires de vie de nos concitoyens, ces équipements sont installés au sein des pharmacies, mais également dans des centres de santé, des mairies, des structures comme les Maisons France Services et également sur des campus universitaires.


Concrètement quelles situations sont prises en charge par les médecins “téléconsultants” ?

Chez MEDADOM, notre ambition est de répondre aux demandes de soins non programmés, des affections qui nécessitent une prise en charge rapide, avec parfois une délivrance d’un traitement. La majorité des motifs de consultation de médecine générale peuvent être traités en téléconsultation. Parmi les motifs les plus courants, sont retrouvés : l’infection urinaire, un mal de dos, une épidémie saisonnière ou encore un renouvellement d’ordonnance. En outre, les médecins partenaires travaillent dans un cadre structuré : protocoles, formations continues ainsi qu’échanges de bonnes pratiques au sein d’une communauté médicale soudée.


Quels sont les facteurs clés de succès de projets de télémédecine ?

Tout d’abord, le partage d’une stratégie de santé commune sur un territoire est primordial ! C’est pourquoi nos équipes accompagnent au quotidien des CPTS, des maires, des présidents d’intercommunalités, notamment, dans cette démarche de concertation. MEDADOM participe également à cette logique de territoire en déployant des accords avec des centres de santé partenaires au niveau de chacune des régions métropolitaines.


Parallèlement, les réponses apportées à cette demande de soins de proximité doivent être multiples. La télémédecine ne peut et ne doit pas résoudre l’ensemble des situations rencontrées. Aujourd’hui, les collectivités territoriales l’ont bien compris. Elles s'emparent de ces enjeux en mettant en place des solutions de proximité, innovantes et, à juste titre, complémentaires (construction et financement de centres ou de maisons de santé, dispositifs incitatifs favorisant l'installation de médecins en zone sous-denses, aides personnalisées aux médecins et à leur entourage, acquisition ou financement de projets de télémédecine).



Comment MEDADOM fait évoluer l’utilisation du temps médical ?

Distribuer et optimiser le temps médical si précieux des médecins, c’est également une promesse éthique de la téléconsultation. Comment ? Premièrement, en répartissant géographiquement l’offre médicale : une réponse médicale où la demande n’est pas honorée est ainsi possible avec la téléconsultation. Puis, chez MEDADOM, les 150 médecins partenaires, formés à l’utilisation d’une plateforme simple d’utilisation et intuitive, n’ont pas à se préoccuper du volet administratif et peuvent se concentrer sur leur cœur de métier : la pratique médicale. En outre, la qualité de soins est garantie notamment grâce au renseignement d’informations médicales par le patient, visible par le médecin dès la mise en relation.


“Comme le soulignent de récentes études, la téléconsultation offre une qualité de soins équivalente à celle d’une consultation réalisée en présentiel pour un grand nombre de pathologies en soins non programmés. Des gains sont également constatés en termes économiques et de temps de déplacement. Tout en respectant le cadre d’un parcours de soins coordonné, il est important de favoriser cet usage pour encore mieux accompagner les personnes les plus fragiles comme les personnes âgées ou en situation de handicap et les patients atteints de maladies chroniques.”