TRIBUNE PUBLIC RELATION

INTERVIEW DE BRUNO ALLÉARD

Directeur Général Adjoint chez Léon Grosse

Bruno Alléard
Bruno Alléard

Le projet de réhabilitation du stade départemental Yves du Manoir en quelques mots ?

Ce stade mythique, situé à Colombes (92), doit son nom au célèbre international de rugby et polytechnicien français, mort tragiquement à l’âge de 23 ans en 1928.

En 1924, cet équipement sportif a accueilli les Jeux olympiques d’été ! Aujourd’hui, ce stade est en cours de réhabilitation et de modernisation en vue de Paris 2024. Ce sera le site olympique du hockey sur gazon. 100 ans après !

Léon Grosse, mandataire en conception-réalisation avec les architectes partenaires Celnikier & Grabli et l’agence Olgga, est en train de réaliser ce chantier d’une durée de 22 mois pour le compte du département des Hauts-de-Seine.

Il s’agit d’un projet particulièrement audacieux, exemplaire et aux défis techniques multiples comme nous les aimons chez Léon Grosse ! C’est un trait d’union symbolique entre le passé et le futur. Nous sommes très fiers de participer à ce projet d’aménagement ambitieux, exemplaire et structurant pour le département et la région.


Lors de la livraison en 2024, de quels équipements disposera ce stade ?

Il disposera sur un ensemble de 18 hectares des équipements suivants : deux terrains de hockey-sur-gazon, quatre terrains de football, trois terrains de rugby, ainsi qu’un nouvel anneau d’athlétisme de 200 mètres, sans compter deux bâtiments pour les tribunes et le volet relatif à la gestion administrative de l’enceinte.

Pour Colombes et pour le département des Hauts-de-Seine, ce nouveau site sportif est une véritable renaissance qui contribuera au rayonnement et à l’attractivité de la région et du Grand Paris.


Quels sont les points saillants de ce chantier emblématique ?

Il faut tout d’abord souligner la dimension “locale” du projet qui est très prégnante. En effet, ce stade sera une infrastructure majeure à disposition des sportifs altoséquanais, et ce, au-delà des JO Paris 2024.

Concernant les points saillants, j’en citerai trois majeurs qui sont en ligne avec nos engagements RSE : l’efficacité énergétique, l’exemplarité environnementale et l’engagement social.

Une belle illustration pour l’efficacité énergétique du projet, c’est un bâtiment démonstrateur doté d’un système de cogénération de colza, permettant d’assurer une production électrique locale. Concernant le volet environnemental, je soulignerai trois aspects : le choix du mode constructif en bois à hauteur de 53%, 90% de réemploi ou de recyclage des matériaux, ainsi que la gestion des eaux pluviales avec 0 rejet dans le réseau public, contribuant à la création d’un corridor écologique du sud au nord de la parcelle.

Quant au volet social, ce chantier est exemplaire en matière d’insertion. Nous comptons 58 000 heures d’insertion. Pour atteindre cet objectif, un dispositif très efficace a été mis en place, en étroite collaboration avec les Services départementaux et Activit’y.

Chez Léon Grosse, nous visons 10% de nos compagnons recrutés d’ici 2025 issus de l’insertion.


En quoi ce type de projet résonne particulièrement chez vous et auprès de vos équipes ?

Ce stade illustre la capacité du département à être présent lors des grands rendez-vous internationaux et à porter des projets exceptionnels. Ce goût des grands défis, nous le partageons pleinement.

Cette opération, de par sa vocation sportive évoque le dépassement de soi, ce qui résonne particulièrement dans nos métiers de bâtisseurs. Nous avons d'ailleurs à notre actif quelques belles références d’équipements sportifs, telles que la réalisation du Stade Jean Bouin ou celle du Complexe sportif de Rueil-Malmaison.


Quelles sont les prochaines étapes du chantier ?

Nous avons célébré “le premier clou” le 11 mai dernier. Les deux bâtiments commencent tout juste à sortir des fondations. Cet été, nous allons lancer la superstructure en béton puis en bois. Rendez-vous en 2024 pour admirer nos sportifs dans ce stade disposant d’une jauge de 18 000 places !



stade départemental Yves du Manoir

A propos de Léon Grosse

Chiffres clés :

  • chiffre d’affaires 2021 : 646 M€

  • effectif total du Groupe : plus de 2000 collaborateurs

  • 1ère entreprise du BTP certifiée GPTW (Great Place To Work)

  • Clients : 50% public, 50% privé

  • Typologie de clients : Etat et services de l’Etat, collectivités territoriales, bailleurs, foncières, promoteurs, entreprises privées

  • Nos 3 métiers :

La construction - Les solutions liées à la transition énergétique - L’immobilier


LEON GROSSE, un Groupe diversifié du BTP

Originaire de Savoie et acteur engagé depuis 1881, l’entreprise Léon Grosse s’est développée tout au long du XXème siècle pour devenir un acteur majeur de la construction en France. Ancré au plus près du territoire, le Groupe développe ses activités grâce à la présence de 40 agences et filiales. Il s’appuie sur cette proximité et sa richesse de compétences pour proposer à ses clients publics et privés une approche pluridisciplinaire et sur-mesure, en cultivant les valeurs d’une entreprise éthique, humaine et innovante.

Aujourd’hui, Léon Grosse évolue vers un Groupe diversifié du BTP, doté de trois grands pôles: la construction, les solutions de transition énergétique et l’immobilier.

-La construction demeure le socle de l’activité du Groupe (ouvrages neufs ou en réhabilitation/ restructuration). Elle couvre tous les types de bâtiments (ouvrages fonctionnels publics et privés, logements) ainsi que les infrastructures de travaux publics et les activités en site nucléaire.

-Le pôle solutions permet de répondre aux enjeux de la transition environnementale et englobe une palette d'expertises large, comprenant des façades haute couture avec Kyotec, des services (génie climatique, électricité, maintenance,…) avec Guiban et des solutions d’énergies renouvelables.

-Léon Grosse Immobilier comprend la promotion immobilière résidentielle, la vente en bloc privée ou sociale, et les opérations clés en main pour les utilisateurs tertiaires, industriels et professionnels de santé ou médico-sociaux.



Pose d ela première pierre du stade départemental yves-du-manoir

Léon Grosse, une entreprise où il fait bon travailler

Première entreprise française du BTP à être certifiée Great Place To Work.

72% des collaborateurs déclarent que le Groupe Léon Grosse est une entreprise où il fait bon travailler. Cette forte adhésion est un socle pour son développement et s’inscrit pleinement dans l’engagement RSE du Groupe.

Parce que ses réalisations lui survivront, les plus de 2000 collaborateurs du Groupe s’engagent chaque jour à leur échelle pour laisser une empreinte qui suscite la fierté de tous.